Skip to content Skip to footer
Guatemala

Libérez Bernardo Caal Xol

W4R2021_caseImages1

Bernardo Caal Xol est emprisonné en ce moment même pour avoir dénoncé la destruction de la rivière Cahabón, dans le centre-nord du Guatemala. Signez notre pétition en faveur de sa libération immédiate.

Pourquoi je suis en prison ? Pour avoir dénoncé ce qu’ils font aux rivières et défendu le peu qu’il en reste.

 

Bernardo

Bernardo et d’autres membres du peuple autochtone maya q’eqchi dans le centre-nord du Guatemala risquent tout pour protéger leurs terres de la destruction. En 2015, les communautés q’eqchis ont appris la construction en cours de deux centrales hydroélectriques sur la rivière Cahabón. Cette rivière, l’une des plus longues du Guatemala, est sacrée pour les Q’eqchis. Leurs forêts avaient déjà été rasées pour la construction des centrales, et ils perdaient maintenant la précieuse eau dont ils avaient besoin pour vivre. Bernardo et d’autres membres de la communauté ont décidé de faire entendre leur voix et ont tout risqué pour le faire.

En réaction à ses manifestations, Bernardo a fait l’objet d’une campagne de diffamation reposant sur des accusations récurrentes et infondées. En 2018, il a été condamné sans la moindre preuve à plus de sept ans de prison.

Les populations autochtones représentent 40 % de la population du Guatemala. Elles vivent souvent sur des terres riches en ressources. Leurs membres sont souvent considérés comme entravant les intérêts commerciaux et sont menacés, harcelés et même tués dans la course à l’exploitation des ressources naturelles de leurs terres.

Des personnes comme Bernardo défendent les terres de leur communauté et des générations à venir. Comme de nombreuses autres personnes dans le monde, Bernardo est sanctionné par les personnes qui détruisent l’environnement, justement parce qu’il défendait cet environnement. Il doit être libéré immédiatement.

Signez notre pétition en faveur de la libération immédiate de Bernardo.

Signez la pétition pour libérer Bernardo Caal Xol!

Madame la Procureure générale,

%votre signature%

You can add formatting using markdown syntax - read more

Partagez avec vos amis :

   

Rejoignez ceux qui défendent les droits humains

LES DERNIERS SIGNATAIRES

45 Dieu Donné S. Benin Déc 31, 2021
44 Anonymous Benin Déc 30, 2021
43 Anonymous Benin Déc 30, 2021
42 Adeline Z. Benin Déc 29, 2021
41 Jacques D. Benin Déc 29, 2021
40 Damien O. Benin Déc 28, 2021
39 Cyr Nobel Régis K. Benin Déc 28, 2021
38 ADJERAN A. Benin Déc 28, 2021
37 Anonymous Benin Déc 28, 2021
36 Anonymous Benin Déc 27, 2021

Amnesty International Bénin
© 2022. Tous droits réservés.