Skip to content Skip to footer
Bénin

Exigez la justice pour eloi dogo

4

Eloi Dogo était un jeune étudiant de 24 ans. Confondu à un voleur, il a été brûlé vif au petit matin du 21 octobre 21 alors qu’il se rendait à son lieu de travail à Parakou. Depuis les autorités publiques peinent à réagir et à condamner dans le principe l’acte de la population. Mobilisez-vous pour exiger la justice maintenant.

Le 21 octobre 2021, la vindicte populaire a arraché, de manière violente, la vie du jeune étudiant en troisième année de droit, Eloi Dogo. Ce dernier se rendait à son lieu de travail lorsque son chemin a croisé celui d’une foule surexcitée à la recherche d’un braqueur, à à Parakou, une ville située à plus de 200 km de Cotonou.

Des individus seraient arrêtés et détenus actuellement à la prison civile de Parakou sans grande communication autour de la procédure judiciaire enclenchée contre elles ainsi que sur leurs identités. Une condamnation publique et une mise en garde pourraient être dissuasives.

La vindicte populaire pour l’heure n’est pas encore criminalisée au Bénin mais devrait l’être. Elle remet en cause les principes fondamentaux de l’État de droit et du vivre-ensemble. Contrairement à ce que les auteurs de vindicte populaire pensent, l’acte n’assure pas la sécurité mais place plutôt les populations individuellement dans l’insécurité. La violence populaire ignore souvent la présomption d’innocence et des innocents peuvent se retrouver pris au piège et exposés à la fureur de la rue.

Des témoignages recueillis par Amnesty international Bénin, Eloi Dogo était un étudiant exemplaire, un grand frère modèle et un espoir pour toute une famille. Ses proches ont encore du mal à faire leur deuil telle la nouvelle de sa mort a attristé tout le monde.

Signez notre pétition et demandez aux autorités béninoises de garantir la justice pour la famille d’Eloi Dogo.

Signez la pétition pour éxiger la justice pour Eloi Dogo!

Excellence Monsieur le Président,

Eloi Dogo était un jeune étudiant de 24 ans. Confondu à un voleur, il a été brûlé vif au petit matin du 21 octobre 21 alors qu'il se rendait à son lieu de travail à Parakou. Depuis les autorités publiques peinent à réagir et à condamner dans le principe l'acte de la population.

Des individus seraient arrêtés et détenus actuellement à la prison civile de Parakou sans grande communication autour de la procédure judiciaire enclenchée contre elles ainsi que sur leurs identités. Une condamnation publique et une mise en garde pourraient être dissuasives.

La vindicte populaire pour l'heure n'est pas encore criminalisée au Bénin mais devrait l'être. Elle remet en cause les principes fondamentaux de l'État de droit et du vivre-ensemble. Contrairement à ce que les auteurs de vindicte populaire pensent, l'acte n'assure pas la sécurité mais place plutôt les populations individuellement dans l'insécurité. La violence populaire ignore souvent la présomption d'innocence et des innocents peuvent se retrouver pris au piège et exposés à la fureur de la rue.

Des témoignages recueillis par Amnesty international Bénin, Eloi Dogo était un étudiant exemplaire, un grand frère modèle et un espoir pour toute une famille. Ses proches ont encore du mal à faire leur deuil telle la nouvelle de sa mort a attristé tout le monde.

Monsieur le président de la République,
Au regard de ce qui précède, nous vous prions instamment de :

  • garantir la justice pour Eloi Dogo et de renforcer la protection du droit à la vie des populations ;
  • rechercher et de punir dans le cadre d'un procès équitable les auteurs, co-auteurs et complices de la vindicte populaire dont a été victime l'étudiant Eloi Dogo ;
  • améliorer le droit pénal béninois à travers la criminalisation de la vindicte populaire;
  • accélérer/initier des programmes populaires d'éducation aux droits humains des populations.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le président de la République, l'expression de notre plus haute considération.

%%votre signature%%

Partagez avec vos amis :

   

Rejoignez ceux qui défendent les droits humains

LES DERNIERS SIGNATAIRES

293 Daniel D. Benin Mai 22, 2022
292 Anonymous Benin Fév 07, 2022
291 N'tcha Nestor Y. Benin Fév 05, 2022
290 S. Jude M. Benin Fév 04, 2022
289 Anonymous Benin Fév 03, 2022
288 Djima Hamed A. Benin Jan 10, 2022
287 ONG L. Benin Déc 31, 2021
286 Anonymous Benin Déc 31, 2021
285 Lyadris S. Benin Déc 31, 2021
284 Anonymous Benin Déc 30, 2021

Amnesty International Bénin
© 2022. Tous droits réservés.