Skip to content Skip to footer
Afrique du Sud

FAITES CESSER LES MENACES VISANT THAPELO

W4R-2023_Thapelo Mohapi_South Africa_Final

Thapelo Mohapi, dirigeant du mouvement local Abahlali baseMjondolo (AbM), est contraint de vivre caché car sa vie est menacée, uniquement parce qu’il se bat pour un avenir meilleur pour la population d’Afrique du Sud. Demandez à la police d’enquêter sur le harcèlement, les menaces et les homicides visant des membres de l’AbM.

Quel est le problème ?

Thapelo Mohapi aime écouter du jazz et encourager ses équipes de football préférées, mais pour l’heure, il ne peut rien faire de tout cela. En 2021, il a dû se cacher parce que sa vie était menacée.

En tant que secrétaire général d’Abahlali baseMjondolo (AbM), un mouvement local dynamique et courageux, cet homme consacre sa vie à se battre pour les droits humains dans l’ensemble de l’Afrique du Sud, particulièrement dans les endroits confrontés à la pauvreté et aux inégalités.

L’un de ces endroits est eKhenana, où la plupart des personnes qui y vivent sont des migrants économiques venant des régions rurales du pays à la recherche d’une vie meilleure. Elles n’ont pas les moyens de faire face au coût de la vie, très élevé dans la région, et finissent souvent par construire une maison en tôle, quasiment sans accès à l’eau ou à des installations sanitaires. Elles sont également exposées aux violences policières, aux expulsions forcées et à la mauvaise qualité des services publics.

Déterminés à améliorer la vie de cette communauté, les membres de l’AbM à eKhenana ont dénoncé des cas de corruption du gouvernement local et ont travaillé dur pour commencer la construction d’une école, d’une ferme, d’une cuisine partagée et d’une boutique pour leur communauté. En retour, ils et elles ont non seulement rencontré une résistance, mais également fait l’objet de menaces, de harcèlement et d’actes d’intimidation. Ces personnes sont victimes de dégradations de leurs domiciles, de harcèlement, de violence, de tentatives de meurtre, et même de meurtres. Rien qu’en 2022, trois membres de l’AbM ont été tués à eKhenana.

Ce que vous pouvez faire

Signez notre pétition et demandez à la police de mener des enquêtes efficaces et approfondies sur le harcèlement et les homicides de membres de l’AbM.

Amnesty International Bénin
© 2024. Tous droits réservés.